SIRIC - Cancérologie Marseille

SIRIC Marseille

Les programmes de recherche

Les objectifs du SIRIC Marseille

L’objectif du SIRIC de Marseille est de mettre en place un programme de recherche intégrée de la recherche fondamentale à la recherche clinique en passant par la recherche translationnelle dans le but d’améliorer notre connaissance des cellules cancéreuses et de leur environnement (signalisation cellulaire et différentiation, altérations et réparation de l’ADN, altérations (épi)génétiques dans les cellules cancéreuses, cellules souches cancéreuses, microenvironnement tumoral, stress cellulaire et système immunitaire).

Nos programmes de recherche sont centres sur les cancers du sein, du pancréas, les leucémies adultes et les gliomes et visent développer une stratégie de prise en charge thérapeutique personnalisée adaptée à chaque patient et à chaque tumeur. Cette approche personnalisée est indispensable pour un traitement efficace des gliomes, des leucémies myéloïdes aigües, du cancer du pancréas et de certains sous-types de cancers du sein. Il s’agit de pathologies qui posent d’importants problèmes de santé publique et pour lesquelles le diagnostic et les traitements doivent être améliorés. Ces travaux sont également susceptibles de générer des avancées applicables à d’autres pathologies.

Cancer du sein Coordinateur Daniel Birnbaum

L’objectif de nos études est de mieux comprendre la progression de la maladie, d’identifier de nouveaux marqueurs, de nouvelles cibles thérapeutiques et la cellule d’origine des cancers du sein (CS).
Nous mettons en oeuvre un programme complet qui intègre des laboratoires, des programmes de recherche clinique et socio-économique, des ressources et des plateformes technologiques communes, favorisant ainsi la synergie entre les différentes expertises.
Notre programme couvre tous les aspects des CS :

  • biologie moléculaire des CS,
  • biologie cellulaire des CS,
  • cellules souches des CS,
  • études précliniques et biomarqueurs,
  • essais cliniques,
  • études socio-économiques, et comprend des innovations notables telles que la recherche sur les cellules souches cancéreuses, des essais précoces innovants pour les CS de mauvais pronostique, mais aussi des liens avec d’excellents laboratoires académiques et des partenaires industriels.

Leucémies Myéloïdes Aigües et Myelodysplasies Coordinateur : Norbert Vey

Nos objectifs sont de :

  • comprendre les altérations moléculaires qui sont à l’origine de l’hétérogénéité des leucémies
  • étudier la pathophysiologie des cellules hématopoïétiques en se concentrant en particulier sur les perturbations épigénétiques dans les leucémies myéloïdes aigües (LMA) et les voies de signalisation cellulaire
  • développer aux stades précliniques ou cliniques de nouvelles stratégies thérapeutiques basées sur des voies de signalisation originales altérées dans les LMA, sur la modulation de la réponse immune, ou sur le design et l’évaluation de nouvelles drogues épigénétiques
  • étudier l’impact des leucémies sur la santé publique.

Gliomes Coordinatrice D. Figarella-Branger. Coordinateur adjoint O. Chinot

Des équipes cliniques de tout premier plan dans le domaine de la neuro-oncologie, des biologistes moléculaires, des spécialistes de l’imagerie, de la neuro-cognition et des sciences sociales relevant le défi :

  • d’identifier des marqueurs préopératoires qui pourraient guider la chirurgie, des marqueurs diagnostiques et caractériser les modifications génétiques qui conduisent à l’initiation et à la progression du processus tumoral ;
  • d’étudier la relation entre la tumeur et le cerveau en particulier en termes de connectivité fonctionnelle du cerveau à proximité de la tumeur, étudier la biologie des gliomes et identifier de nouvelles cibles thérapeutiques potentielles ;
  • d’améliorer l’évaluation de nouvelles drogues/stratégies thérapeutiques ;
  • d’étudier la neuro-cognition et la qualité de vie des patients.

Cancer du pancréas Coordinateur : Dominique LOMBARDO

Les objectifs du programme de recherche sur le cancer du pancréas (CP) sont de :

  • mieux comprendre les altérations moléculaires, indicateurs potentiels de risque et cibles thérapeutiques potentielles
  • définir une signature moléculaire des CP à des fins diagnostiques
  • développer de nouvelles stratégies thérapeutiques basées sur les voies de signalisation altérées dans les CP, sur la modulation de la réponse immune, sur de nouvelles drogues (épi)génétiques, sur des combinaisons de drogues, et sur le ciblage des métastases ou des thromboses associées au CP
  • évaluer l’impact du CP sur la qualité de vie du patient et l’efficacité des traitements.

Partenaires SIRIC